La réunion en bref

Une centaine de personnes étaient présentes hier à Nevers, pour débattre des solutions d'entreposage des combustibles nucléaires usés.

Avec l'accord de la commission, quelques personnes représentant l'association Sortir du Nucléaire du Val de Loire, qui avaient déployé une banderole à l'extérieur de la salle, sont venues exposer en début de réunion les raisons pour lesquelles "Sortir du nucléaire " a décidé de boycotter le débat. Elles ont ensuite quitté la salle. Leur déclaration sera jointe au compte rendu de la rencontre.

L'IRSN a présenté un diagnostic de saturation du site d'entreposage sous eau de La Hague à l'horizon 2030, diagnostic partagé et commenté par les opérateurs ORANO et EDF.

EDF a ensuite présenté sa réponse : le principe d'un nouveau site d'entreposage en piscine centralisée. Le débat à également permis d'entendre les points de vue d'associations (Global Chance, FNE) et de membres du réseau sortir du Nucléaire qui se sont exprimés en leur nom personnel. L'association Vivre notre Loire a fait part de ses objections au projet de piscine centralisée d'EDF, si celle-ci devait être localisée à Belleville (ŕaisons exposées dans leur cahier d'acteur).

Un 2ème temps de la rencontre a permis à l'IRSN de présenter son rapport d'expertise sur les solutions d'entreposage à sec ou en piscine (rapport d'expertise complémentaire réalisé à la demande de la CNDP pour les besoins du débat). Cette présentation didactique a alimenté les échanges avec le public sur les mérites et limites respectifs de ces 2 technologies.

Une synthèse des échanges par la CPDP a conclu la soirée.

Les présentations des intervenants

Les photos

Débat PNGMDR - Réunion Nevers - 18062019

> Ouvrir l'album photo

 

Retour